2014-09-18

" Si Knossos (ou ce qu'il en reste) m'était conté . . . " 2/?








Thaïlande: après la visite du musée de l'opium, planons sur le Mékong, à l'orée des trois frontières.


Le Mékong forme la frontière entre la Thaïlande, la Birmanie et le Laos , à la fin desquels il rejoint son affluent le Ruak au Triangle d’or. Cet endroit marque aussi la séparation des 
haut et bas Mékong.


 Le Mékong est un fleuve d’Asie du Sud-Est, le dixième du monde et le quatrième fleuve de l’Asie par le débit (après le Yangzi Jiang, le Gange-Brahmapoutre et l’Ienisseï), 
son débit moyen atteignant 284 km3 d’eau par an. 
Les chiffres concernant sa longueur varient de 4 350 à 4 909 km, et son bassin versant draine 810 000 km2.

Pour marquer sa frontière, les thaïlandais ont érigé un énorme statue de Bouddha dorée.

"POM" notre guide.









2014-09-17

C'est fini pour ce soir !

Petit indien sage et grand belge de passage.

« Renard n'est pas juge à un concours d'oies. » Proverbe anglais


« Un fils peut devenir prince, une fille deviendra mère. » Proverbe curde

L'antre des géants (de la rue Haute).


 "Quel champ de bataille que l'homme ! Nous sommes livrés à ces dieux, à ces monstres, à ces géants, nos pensées. " Victor Hugo




« La femme est un délicieux instrument de plaisir, mais il faut en connaître les frémissantes cordes, en étudier la prose, le clavier timide, le doigté changeant et capricieux.  »  Honoré de Balzac

" Il se mit à rire à gorge déployée comme si nous avions été seuls dans le salon " Marcel Proust

Le salon trash.

" Si Knossos (ou ce qu'il en reste) m'était conté . . . " 1/?


 Cnossos ou Knossos est un site archéologique crétois de l'Âge du bronze en Europe, situé à 5 km au sud-est d'Héraklion à l'Ouest du fleuve Kairatos. C'est le plus important des palais minoens et le plus connu des sites crétois depuis sa découverte en 1878. Associé à la légende du palais du roi Minos, le site, occupé depuis 7000 av. J.-C., fut la capitale de la Crète lors de la période minoenne.


 Son aspect et sa taille en font un endroit remarquable et incontournable des civilisations de l'Europe archaïque, qui reçoit un demi million de visiteurs par an. Un projet de restructuration a été annoncé par les autorités archéologiques grecques en juillet 2012.



 Les ruines de Cnossos ont été découvertes en 1878 par un antiquaire crétois, Minos Kalokairinos. Il a conduit les premières fouilles, mettant au jour des magasins dans l'aile ouest du palais, ainsi que des éléments de façades.



 Le 16 mars 1900, un archéologue britannique, Arthur Evans, achète l'ensemble du site et entame des fouilles de grande envergure. La fouille et la restauration de Cnossos, ainsi que la découverte de la civilisation qu'il a lui-même appelée minoenne, du nom du roi légendaire Minos, sont inséparables de la personne d'Evans. Evans était assisté par Duncan Mackenzie, qui s'était déjà signalé sur les chantiers de fouille de Milo, et par Theodor Fyfe, un architecte de la British School at Athens. Utilisant des paysans locaux comme fouilleurs, Evans a mis au jour en quelques mois une partie importante d'un ensemble qu'il a considéré être le palais de Minos. En réalité, Cnossos est un ensemble complexe de plus de 1 000 pièces imbriquées et servait à la fois de centre administratif et religieux, mais aussi de centre de stockage de denrées.

Copie, dont les restes de l'original sont exposés dans le musée de la capitale.



Thaïlande, Chang Rai: le Musée de l'Opium.

 
Vous avez certainement entendu parler du Triangle d'Or, ce coin de terre où se croisent la Myanmar (ancienne Birmanie) le Laos et la Thaïlande. Ce fameux triangle, appelé également Sop Ruak, a été pendant de nombreuses années une plaque tournante pour le commerce de l'opium. Aujourd'hui ce commerce a disparu officiellement, mais il continue de manière secrète. Aujourd'hui encore 90 % de la production de l'opium provient du Triangle d'Or et de l'Afghanistan. La Thaïlande a pendant des années basé son économie sur le commerce de l'opium, on ne s'étonne donc pas de voir un musée rendre hommage à cette substance illicite : le musée de l'opium de Chiang rai.

Reconstitution

 
Le Musée comprend un centre de recherche, un centre d'éducation sur l'opium, des photos, des objets, de la documentation et bien évidement toutes les techniques de la production, de la culture et des différentes manières de consommer, bref des informations à vous faire planer. Le rôle premier du musée est de sensibiliser les visiteurs à la consommation des drogues douces et dures et leurs méfaits et impacts sur la santé, le tout expliqué d'une manière ludique, simple et attrayante.


Photo du Musée

Pipe à opium

Poids pour le peser

 
Ce musée retrace également l'histoire des plus grands trafiquants de drogue de la région, notamment celle de Khuan Sha qu'on avait baptisé à l'époque le « seigneur de l'opium».