2014-12-19

Au Château de TOMAR, on aurait pu croire visiter celui de « la Belle et la Bête ». 1/2


Le château de Tomar fut construit par l'ordre du Temple vers 1160, sous l'impulsion du maître de la province, Gualdim Pais (1156-1196), pendant la Reconquista. À l'intérieur de la forteresse se trouve le Couvent de l'Ordre du Christ qui regroupent tous les styles architecturaux pratiqués au Portugal entre les XIIe et XVIIIe siècles, témoin capital en particulier du style manuélin.



Le château de Tomar a été construit sur un emplacement stratégique, au-dessus d'une colline et à proximité du fleuve Nabão. Il possède un mur externe défensif de forme pentagonale et une citadelle (alcáçova) également fortifiée avec un donjon à l'intérieur. Le donjon, une tour centrale à vocation résidentielle et défensive, a été introduit au Portugal par les templiers, et celui de Tomar est parmi les plus anciens du pays. Une autre nouveauté apportée au Portugal par les templiers sont les tours rondes dans les murs externes, qui sont plus résistantes aux attaques que les tours carrées. Quand la ville a été fondée, la plupart de ses résidents ont vécu dans des maisons situées à l'intérieur des murs protecteurs du château.





Il y a tant à découvrir, à Barcelone, même quand on se balade en dehors de lieux les plus « touristiques ».










2014-12-18

Image de saison: la Wallonie sous la neige.

Thaïlande: le Temple de Lampang. 3/4 - "La conversion"











Portugal : l' ancien Palais royal de Sintra. 2/2



L'incontournable selfie.



En 1808, c'est à Sintra qu'est signée la convention pour rétablir la paix 
après l’invasion du Portugal par l’armée française.



La ville devient l'un des hauts lieux de l'architecture romantique : le poète anglais Lord Byron y effectue de nombreux séjours; le prince Ferdinand de Saxe Cobourg-Gotha de Bavière achète les ruines de l'ancien monastère de Notre-Dame de la Péna édifié en 1503 et entreprend la construction du palais de Pena : celui-ci se caractérise par un mélange de styles (gothique, maure, Renaissance et manuélin); il aménage, en outre, un parc regroupant, à côté des essences locales, de nombreuses essences exotiques. Le cadre de la ville participe grandement à l'engouement de toute l'Europe 
pour cette ville.









La ville est entourée de retiros, luxueuses propriétés où l'on faisait retraite, 
et de quintas, maisons à mi-chemin entre la ferme et le petit palais, 
où l'aristocratie lisboète venait chercher la fraîcheur en été.

2014-12-17

Image de saison.

Comme c'était fête ce jour là, nous avons pu admirer, sur le parvis de la Sagrada Familia, l'érection de plusieurs « Castells », des tours humaines Catalanes. 2/2


L'origine exacte des castells est méconnue. 
Ils proviendraient d'anciennes danses pratiquées dans le Pays valencien dénommées moixigangues, lesquelles étaient aussi exécutées dans le sud de la Catalogne au début du XVIIe siècle, où elles étaient connues sous le nom de Balls de Valencians. À la fin de chaque danse une petite tour humaine était réalisée. La volonté de réaliser des tours de plus en plus spectaculaires a entraîné un développement de la technique, avec des constructions de plus en plus hautes et complexes, jusqu'à ce que cette pratique devienne une activité en soi. En 1805, deux colles castelleres existaient à Valls : celle des paysans et celle des bourgeois. 








À la différence d'autres symboles catalans, comme son drapeau, son hymne ou la sardane, les castells n'ont pas été interdits sous la dictature franquiste. Ils ont cependant perdu de leur attrait à cette époque. Après le retour de la démocratie, les castells redeviennent à la mode au milieu des années 1980, une période considérée comme le deuxième âge d'or des castells. Les colles castelleres se font plus nombreuses, les castells plus spectaculaires et les manifestations se multiplient en Catalogne.
À partir du milieu des années 1990, la pratique des castells se redéveloppe fortement. Des tours de dix étages sont réalisées et de nouvelles figures sont inventées (le « 9 de 8 » par exemple). Une soixantaine de colles sont créées, notamment dans d'autres régions d'Espagne (îles Baléares, nord de la Catalogne), voire d'autres pays comme le Canada, le Chili, le Brésil ou encore la Chine.